You are here
Home > YOUTUBEUR > NE MANQUEZ PAS (Youtubeur) > Osons causer

Osons causer

Osons causer

« Osons causer » est un vidéoblog politique cherchant à détendre (avec sérieux :) ) la parole publique pour permettre une implication politique citoyenne.

« Bof, la politique ne m’intéresse pas », « Moi, je ne sais pas trop. Mais j’ai écouté un type l’autre jour, il avait l’air de savoir ce qu’il disait », « Ah nan, me parle pas de politique, j’y connais rien, c’est pas mon truc ».

Ces phrases ordinaires révèlent au moins autant un désintérêt ou un dégoût pour la politique légitime que, et c’est le plus important, la censure qui frappe beaucoup d’esprits lorsqu’il s’agit de s’exprimer sur des sujets « sérieux », « légitimes » ou « importants ». [Si si, vous savez, les trucs qu’on voit au 20h, les mecs en costards, les graphes, le ton qui monte en débat, tout ça tout ça.]

Un dispositif social entretient cette autocensure face à la parole et à l’action commune. Encenser l’expert, les chiffres, le jargon, la cravate, tout ce phrasé léché, codifié et souvent creux, plein de –ismes, de grands mots pompeux et de pédanterie, c’est construire une parole de référence, LA parole légitime, audible et montrable.
Evidemment, en face de cette parole cathodique de référence, se trouve la parole populaire. Vulgaire dit l’étymologie, grossière disent les parfumés. Cette parole des micros-trottoirs et des talk-shows, est réduite à la portion congrue du divertissement ou de « l’émotionnel ». Lorsqu’on entend une parole « crue » sur un plateau télé, elle est reléguée au « sensationnel » et destinée surtout à susciter une réaction du politique ou de l’expert invité.

A chacun son terrain, et gare aux égarés ! Les « vulgaires », les « violents », les « nunuches » ou les « hystériques » sont priés de passer leur chemin. La politique et la vérité ont leurs porte-voix et leurs codes. Ni l’école ni l’arène médiatique ne sont prêtes à faire tourner la roue de l’infortune. Parlez comme nous ou, surtout, fermez-la !

Ce dispositif social, répété en boucle depuis les bancs de l’école jusqu’aux écrans qui enlisent, produit une autocensure, très profondément ancrée dans les esprits. On n’ose plus parler, de peur de dire une connerie. Pire, on n’ose plus parler de peur de « fourcher », de laisser passer un mot de trop, un mot trop ordinaire donc forcément indigne. Cette peur de « se trahir », de révéler sa « vraie » condition de parleur hors du jeu légitime de la parole est à l’origine de bien des mutismes, de bien des retenues.
Et on sait tous à qui ces retenues profitent : au patron, au dirigeant, au diplômé, au jeune cadre urbain fumeux et arrogant, à tous ces profils certains d’être compétents, d’être autorisés à parler, à l’ouvrir, à imposer leurs voie(x) pendant que d’autres se taisent. Et, plus profondément encore, on sait tous qui finit par trinquer lorsque les dominés, les dégoutés se retiennent…
Car si l’on ne parle plus, si on garde pour soi ses ressentis, ses idées ou ses trouvailles, le jeu continue à se jouer, mais sans nous. Les idées continuent à défiler, mais sans les nôtres. Et mêmes nos idées, faute d’être dîtes, finissent par passer, par faner, asséchées par le flux continu d’ondes convergentes. En plus d’abandonner les débats et la conduite de notre destin à d’autres, c’est donc notre propre esprit qui souffre de cette censure expressive, de cette assignation à la boucler.

Face à cette assignation à résidence symbolique (« restez chez vous, fermez-la, on s’occupe de tout ») nous proposons d’Oser causer !

Osons causer ! C’est :

Des vidéos canapé avec un ton relax, des gros mots, des titres qui choquent et une manière de parler plus « ordinaire » que nos pitres cathodiques. Ces vidéos auront pour but de défricher et déchiffrer des ptits bouts de la montagne de blabla que nous propose notre monde complexe. Elles seront aussi le support privilégié pour répondre aux questions, remarques et autres critiques de nos amis du web.

Des montages d’entretiens commentés. Ces montages compileront des extraits d’entretiens réalisés avec des « gens », des anonymes, rencontrés dans la rue, dans les parcs, aux sorties de taffs ou d’école. Ces montages commentés serviront deux buts.
D’une part, nous chercherons à illustrer, à montrer par la voix, les visages et des initiatives que la parole vraie n’obéit pas aux codes de légitimité que l’école et la télé nous imposent. Osons causer ! Parlons et agissons, vous serez surpris de voir à quel point on est moins con qu’eux !
D’autre part, ces montages seront l’occasion de montrer qu’il n’y a pas de parole ou d’action collective sans écoute. Oser causer ensemble, c’est apprendre à écouter, à comprendre la position et l’humeur de l’autre pour construire un itinéraire commun plutôt qu’une confrontation stérile. Nous tenterons donc des « tutos de conversation » où seront montées et débriefées plusieurs séquences que nous jugeons emblématiques d’un enjeu de parole.

Osons causer ! :)
Blabla de canapé, vulgarisation, billets d’opinions, entretiens, promotion des intelligences ordinaires, tuto de conversation, panorama d’initiatives.

Ludo Torbey, Xavier Cheung & Stéphane Lambert

Similar Articles

Laisser un commentaire

Why ask?

Top